samedi 28 novembre 2015

CABANA

ISAIE CABANA
HONORINE DAIGLE
 
 Entre les familles Vézeau et Turpin, du rang William, actuelle route 323,
il y avait la famille d'Isaie Cabana et Honorine Daigle et leurs 5 enfants en 1921.
Né à Hull en 1870, fils d'Isaie Cabana et Elmire Whissel, il y épouse Honorine Daigle en 1894.  Onze enfants naissent de cette union: Émilia, Émile, Ernest, Gratia, Émery, Aurèle, Lucien(2), Elmire, Avila et Hormidas.
Bûcheron, journalier et cultivateur: Isaie Cabana est un citoyen estimé de la jeune communauté pacifienne.
Gratia Cabana 101 ans et 18 jours
Source Ancestry.ca; photohttp://federationgenealogie.qc.ca



PHARAND

 WILLIAM PHARAND
ROSE-DE-LIMA SIGOUIN
Les Pharand, de Chénéville, s'établissent sur une terre du rang Procule, à Notre-Dame-de-la-Paix, autour des années 1920.  La famille compte 6 enfants: Roméo, Fernande, Aurèle, Priscilla, Hervé et Edouard.  William Pharand, fils de Joseph Pharand et de Mathilde Sigouin, né en 1880, à Chénéville, Québec,  est cultivateur et de religion protestante.
 
 source Ancestry.ca

mardi 24 novembre 2015

TESSIER

HORMIDAS TESSIER
MÉLANIE PAIEMENT
LUCIE LEBLANC
 
Hormidas Tessier et Mélanie Paiement se marient 
le 15 juin 1908 dans l'église de Notre-Dame-de-la-Paix.  
Le couple possède une ferme sur la côte Gustave.
6 enfants.
 

LOUISEIZE

LOUIS LOUISEIZE
DÉLIA FORGET
*****
«Les Louiseize habitaient sur la côte Sainte-Madeleine, détachée en partie de la paroisse
de Saint-André-Avellin en 1902 lors de la fondation de Notre-Dame-de-la-Paix».
Une rue à Saint-André-Avellin porte le nom Louis XVI.
Une laiterie de Saint-André-Avellin, durant plus de 50 ans, a appartenu à une famille Louiseize.



Laiterie St-André
(19?? - 1970)
" L. Louis Seize Prop. "

Premier bouchon 42mm - Helen Kerfoot
Deuxième bouchon 42mm - Dale Peacock
Troisième bouchon 42mm - Paul Huntley

Bouchons 42mm - Frederic Hartl
Laiterie acquise par la "Laiterie Lowe" en 1970
(Photo Dale Peacock)
 source Ancestry.ca

lundi 23 novembre 2015

ROSSIGNOL

THOMAS ROSSIGNOL
JOSÉPHINE DEMERS
MARCELLINE JUTEAU
***
(Mariage Jean-Paul Rossignol/Marie Laflamme 29-05-1951 Hull, Qc)
Thomas Rossignol, de Hébertville au Saguenay-Lac-St-Jean, est marié à Joséphine Demers depuis 1882 quand il arrive dans la région de la Petite-Nation avec ses 4 enfants en 1885.  Journalier de son métier, habile de ses mains, Thomas Rossignol accepte une terre dans la paroisse de Saint-André-Avellin, secteur de Notre-Dame-de-la-Paix.  À la suite du décès prématuré de sa compagne, en 1888, Thomas Rossignol se remarie avec Marcelline Juteau, en 1890, et la famille recomposée se retrouve sur une terre du rang Procule en 1911 où un moulin à scie est construit au-dessus du ruisseau Noir qui coule à proximité.
Fait anodin, Thomas Rossignol, à la suite d'un différend avec le bon curé Wilfrid Cadieux, prêtre desservant à Notre-Dame-de-la-Paix, quelques années auparavant, est enterré en 1918 dans la partie du cimetière réservée pour les enfants morts sans baptême, deux mois après son décès.
source Ancestry.ca photo A Rossignol
 

dimanche 22 novembre 2015

FRANCHE dit LAFRAMBOISE

LAMBERT FRANCHE
Angèle AUBÉ

Lambert Franche, né en 1819, à Saint-Benoit, et son épouse Angèle Aubé, arrive dans la seigneurie de la Petite-Nation vers 1875 rejoindre leur fille Emma qui avait épousé Cyrille Tessier quelques années auparavant.
Lambert Franche bâtit maison et étable sur une terre neuve du rang Ste-Madeleine à Saint-André-Avellin.
Il est charron de son métier, cultivateur par nécessité.

Un descendant de Lambert Franche, Mario Laframboise, notaire, natif de Notre-Dame-de-la-Paix, sera maire de la municipalité durant 17 ans,de 1983 à 2000, président le l'UMQ durant 3 ans, de 1997 à 2000, député fédéral du Bloc Québécois durant 11 ans, de 2000 à 2011, et actuellement député provincial de la CAQ depuis 2014 à Québec.
 source wikipedia: ancestry.ca

samedi 21 novembre 2015

LATENDRESSE

MATHIAS LATENDRESSE
SOPHRONIE LAVALLÉE

Mathias Latendresse, de Saint-Paul de Joliette, 
et Sophronie Lavallée, de Saint-André-Avellin,
se sont mariés à la mi-juillet de l'année 1895.
Âgé de 23 ans, cultivateur, il prend pied sur une terre
du rang Bruno dans le secteur de la future paroisse
de Notre-Dame-de-la-Paix.
La famille abandonne la terre du rang Bruno en 1918
pour retourner à Saint-Paul de Joliette.

***

source ancestry.ca/viewer/019780d4-e1f7-4f00-b1ac-0572d023c00f/16706756/728565892

vendredi 20 novembre 2015

GRATTON

ALPHONSE GRATTON
LYDIA CÔTÉ
.........
(Ernestine Gratton)

Né à Sainte-Scholastique en 1865, 
Alphonse Gratton est un fils de Michel Gratton et Aurélie Lauzon.
À l'âge de 24 ans, il épouse Lydia Côté à Montréal.
L'année suivante il entreprend de venir défricher et mettre en culture une terre dans le secteur de Saint-André-Avellin, plus précisément sur le rang Bruno.
En 1901, la famille compte 9 enfants, 6 garçons et 3 filles.
Un drame s'abat sur la famille lorsque Lydia décède subitement des suites d'une maladie avant 1910 ne laissant d'autre choix au père de placer quelques enfants en adoption.
......................................................

Un des fils d'Alphonse Gratton et de Lydia Côté, Émile, fut un prospère commerçant
de Notre-Dame-de-la-Paix, comté de Papineau, Québec, où il vendait de la machinerie
artisanale et des instruments aratoires.
Il fut aussi en charge durant de nombreuses années du bureau de poste.

(signature de l'ancêtre de la famille: Claude Gratton vers 1670)

 
   
N
Source Ancestry.ca recensements canadiens;


mardi 17 novembre 2015

MIRON

THÉODE MIRON
AMANDA CHOLETE
La famille Miron provient de la paroisse de Saint-Polycarpe, Qc, où Théode est né le 25 juillet 1878, fils de Xavier Miron et de Célina Pilon.
Théode Miron est recensé en 1881 et 1891 à Saint-Polycarpe, QC.
En 1901, avec sa jeune épouse, Amanda Cholette, il réside dans le quartier St-Gabriel à Montréal, QC. 
Théode et Xavier Miron, son père, sont venus dans la région de la Petite-Nation en 1902, installés sur un lot de la nouvelle paroisse Notre-Dame-de-la-Paix entre les rangs Bruno et Sainte-Augustine, pour y défricher et cultiver la terre.
Ils habitent côte à côte sur les lots 10 et 11 concédés dans de modestes maisons en bois.
source Ancestry.ca recensements canadiens


GLAUDE

EDMOND GLAUDE  
DÉLIOSE MIRON

Né à Saint-Polycarpe, QC, le 7 décembre1874, du légitime mariage de Charles Glaude et de Rosaline Boyer.  
Il est recensé en 1881 et 1891 dans la paroisse de Saint-Polycarpe, QC. 
Il habite à Montréal en 1901 avec sa jeune épouse, Déliose Miron, et 2 enfants.
Menuisier de son métier.
Beau-frère de Théode Miron, déjà établi à Notre-Dame-de-la-Paix, Edmond Glaude déménage dans le rang Sainte-Augustine en 1908 et s'installe sur une partie du lot 546-1,entre les familles Miron et Laporte.
source Ancestry.ca; recensements canadiens 

lundi 16 novembre 2015

TURPIN

ISRAËL TURPIN
VICTOIRE RODIER
____________
 
(Maison Turpin)
Né au nord de Montréal en 1821 ou 1822
Fils d'Eustache Turpin et de Marie-Louise Leblond 
Il épouse Victoire Rodier probablement en 1846 
Installation de plusieurs colons en 1846 dans le canton d'Hartwell, QC
Menuisier et cultivateur
Il baptise une fille, Marcelline, en 1851 à Montébello, QC
Recensement de 1851: 3 enfants: Israël, Hyacinthe et Marcelline
Il habite une modeste maison de bois plat en pièces sur pièces sur un étage
Il possède une petite boutique de menuisier
Recensé dans le canton d'Hartwell en 1861 et 1871
 Il gagne sa vie comme colporteur en 1881, secteur d'Ottawa, ON
De 1891 à 1901, il habite toujours le canton de Hartwell(St-Émile-de-Suffolk), QC
Veuf en 1901, il habite chez son fils Adélard, secteur du rang William, à Notre-Dame-de-la-Paix, QC
Il meurt la veille de Noël 1908 à Notre-Dame-de-la-Paix, QC 

SOURCE http://www3.sympatico.ca/bkinnon/turpin; Ancestry.carecensementscanadiens
________________________________________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________________________________________ 
   



  








 

samedi 14 novembre 2015

LAMOTHE

STANISLAS LAMOTHE
SOPHIE PELLETIER
JULIE MALETTE
  
Il est aussi connu sous le nom de Louis David Lamothe.
Fils d'Édouard Lamothe et de Louise Landreville.
Il nait en 1843.  Il épouse Sophie Pelletier, fille de François Pelletier et de Solange brisson, le 15 juillet 1867 à Papineauville, Québec.
La famille Lamothe compte 5 enfants en 1881: Sophie, Stanislas, Odile, Madeleine et Joseph.  Il est cultivateur de 1881 à 1901 dans la paroisse de Saint-André-Avellin, Québec.  Il épouse Julie Malette le 25 juillet 1897 à Saint-Sixte, Québec.
En 1905, 3 des fils Lamothe sont installés dans la nouvelle paroisse Notre-Dame-de-la-Paix: Joseph et Eugène, fermiers dans le rang Sainte-Augustine; Stanislas dans le rang Bruno. 
Quelques membres de la famille s'exilent vers le Wisconsin et la Saskatchewan, dont Stanislas(fils), sa femme Lydia Lavigne et leur 9 enfants.


Source BMS2000; recensement du Canada 1881-1901-1916; Ancestry.ca





vendredi 13 novembre 2015

MONTÉE GENEVIÈVE



Origine et signification Bien que le nom « Montée Geneviève » soit en usage, la variante « Montée Sainte-Geneviève » est également connue. D'après une source locale, les premiers colons y avaient bâti un pont, au bout de la montée, sur la Petite rivière Rouge, appelé le « Pont Sainte-Geneviève », pour relier le rang Sainte-Julie au rang Sainte-Augustine. Ce pont a été fermé en 1938.
Le 31 janvier 1940, malgré les protestations des familles Laplante et Deschambault, le pont sera démoli avec l'accord des élus de St-André-Avellin et Notre-Dame-de-la-Paix.


source Raymond Whissel le régime municipal de Sy-André-Avellin, 1900-1949, tome 2
www.toponymie.gouv.ca



LALONDE

OLIDORE LALONDE
DÉLIA WHISSEL

(Famille Olidor Lalonde, auteur inconnu)
La famille Lalonde-Whissel compte 9 enfants en 1911.
Fermiers sur une terre de la côte William.




MAJOR

POLYDORE MAJOR
Clodimire MALETTE 


Fermier de la côte Ste-Madeleine
Jobbeur dans les chantiers


1

LÉVESQUE

EUSTACHE LÉVESQUE
ALMA DUMONT 




Cimetière Notre-Dame-de-la-Paix, Qc


Né à Hull, Qc, en 1869
 Il émigre au Massachusetts en 1887
Il épouse Alma DUMONT en 1893 avec  laquelle il aura au-moins 8 enfants
Recensé à Lawrence, MA en 1900
Baptise une fille(Alma) à Saint-André-Avellin, Qc, en 1902
Baptise une fille à Notre-Dame-de-la-Paix, Qc, en 1904
Assiste  au mariage de son frère Octave à Saint-André-Avellin, Qc, en 1904
Hôtelier en 1904 à Notre-Dame-de-la-Paix, Qc
Présence à Lawrence, MA, après 1906
Recensé à Lawrence, MA, en 1910, 1920 et 1930
Habite sur Washington street, Lawrence, MA
«Eustache worked for Curran and Joyce, a bottling company».
Il meurt en 1953 au Massachusetts 
SOURCE BMS2000;Généalogie des Français du Québec;Ancestry.ca 

VILLESÈCHE

JEAN VILLESÈCHE
ROSE-ALBA LAVIGNE

La famille Villesèche est établie dans le rang Bruno,
lot 646-1, en 1911. 
Omer Villesèche, fils de Jean Villesèche et Rose-Alba Tessier

Jean Villesèche est arrivé à Saint-André-Avellin, Québec, en 1889, en provenance de la commune de Montselgues, située dans le département de l'Ardèche et la région Rhône-Alpes, France.



«Entre Borne et Drobie, Montselgues, village de moyenne montagne, est éparpillé en plusieurs hameaux. L’un d'eux, Le Petit Paris, est un lieu de passage ancestral, comme en témoigne la voie romaine sur la corniche du Vivarais cévenol. César en lutte contre les Gaulois y serait passé.
Des générations de bergers montaient là-haut pour l'estive, tout comme les caravanes de mulets chargés de marchandises. Le plateau est riche d'espèces naturelles protégées, comme la drosera, plante carnivore rare, qu'on peut rencontrer dans la tourbière des Narcettes»
(http://montselgues07.free.fr/)
(BMS de la paroisse St-André-Avellin, Institut généalogique Drouin, 1621-1967)

DESCHAMBAULT-ROUSSON


Début des années 1900, Saint-André-Avellin, Québec.
On reconnait sur la photo, de gauche à droite:
-Ferdinand Deschambault et Rose-Anna Rousson, sa femme
-Eusèbe Rousson et Alexina Perth, sa femme
-Olivier Rousson , le père, veuf de Mathilde Lavigne
-Joseph Rousson et Rose-Anna Deschambault, sa femme
-Édouard Rousson et Léa Pilon, sa femme

Manque sur la photo Napoléon Lavigne et Sophie Rousson, sa femme

CHARRON


MOÏSE CHARRON
LÉOCADIE RENAUD 


Une photo rare de Moïse CHARRON et Léocadie RENAUD, de Boileau, Qc.
La photo date de 1899.

La famille Charron a habité plusieurs années sur le rang William à Notre-Dame-de-la-Paix, Qc.
Fils de Joseph Charron et de Marie Gareau, de Ste-Thér
èse-de-Blainville, Qc.




Rue Notre-Dame

La rue Principale
Notre-Dame-de-la-Paix, Québec
vers 1930

On reconnait sur la photo les maisons Boyer, Périard
et le restaurant Paquette.

Moulin à battre le grain

Batteuse à grain avec roue de métal.
Rang Ste-Madeleine,  Notre-Dame-de-la-Paix, Qc
Vers 1930.

jeudi 12 novembre 2015

BROUÉ

JEAN BROUÉ
PHILOMÈNE GAUTHIER



JEAN BROUÉ
Fermier de la côte Sainte-Augustine

(Château de Foix, Ariège, Midi-Pyrénées, France)
(Photo David Hugues)
1
Jean BROUÉ / PHILOMÈNE GAUTHIER
(24 novembre 1890 à Saint-André-Avellin, Qc)
2
Pierre BROUÉ / MARIE-ANNE CÔTÉ

de la paroisse d'Ariège, FRANCE

(Source Institut généalogique Drouin:
actes d'État civil et régistres d'églises du Québec, 1621-1967)

LAFORTUNE


OVIDE LAFORTUNE
HENRIETTE GUERTIN

Forgeron et marchand général

Le magasin général de M. Lafortune se trouvait sur l'emplacement actuel du bureau de poste de Notre-Dame-de-la-Paix.
M. Lafortune a été maire de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Paix durant quelques mois, entre avril 1924 et février 1926.


LANTHIER

ÉDOUARD LANTHIER
ALPHONSINE BRAZEAU




Édouard Lanthier habitait une modeste maison sur le rang Ste-Augustine, partie du lot 646-3, à Notre-Dame-de-la-Paix, avec sa femme et ses neuf enfants!
Son neveu, Louis, et son frère, Adolphe, possédaient les terrains voisins
et s'adonnaient eux-aussi au défrichement et à mise en culture de la terre.
Le grand-père Eustache Lanthier, de St-Eustache, est mort le 14 décembre 1837 le jour même
du massacre des Patriotes face aux loyalistes anglais.

BIGRAS

ZÉPHIRIN BIGRAS
ÉLISABETH MONETTE

En 1911, les Bigras, Zéphyrin et Augustin, habitent dans les limites
de la nouvelle paroisse de Notre-Dame-de-la-Paix.
Deux grosses familles de 10 enfants vivants!
Les deux frères possèdent des terres au bout du rang Thomas
qu'ils défrichent et mettent en culture. 
Un fils d'Augustin Bigras et Agnès Cloutier,
Polydore,  fut élu maire de la municipalité
de mai 1957 à mai 1963.

 1
Augustin BIGRAS et Agnès CLOUTIER
( 1 août 1898 Montébello, Québec)
2
Joachim BIGRAS et Françoise DESROCHERS
(23 février 1857 Saint-Eustache, Québec)
3
Joachim BIGRAS et Angélique BLAIS
(23 janvier 1833 Pierrefonds, Québec)
4
Jean-Baptiste BIGRAS et Françoise CLÉROUX
(16 avril 1794 Saint-Martin, Laval, Québec)
5
Jean-Baptiste BIGRAS et Marie-Anne RICHER
(8 octobre 1764 Pointe-Claire, Québec)
6
François BIGRAS et Marguerite BEAUTRON
(31 mai 1734 Saint-Laurent, Montréal, Québec)
7
François BIGRAS et Marie BRUNET
(31 août 1693 Montréal, Québec)
8
Mathurin BIGRAS et Catherine PARENTEAU
(19 septembre 1660 La Rochelle, Charente-Maritime, France)
Le père de l'ancêtre,  Mathurin Bigras, qui n'est pas venu en Nouvelle-France,
était portefaix à La Rochelle en 1660.  Un portefaix était la personne chargée de débarquer les marchandises des bateaux. 
Source Photo Vieux Port de La Rochelle Remi Jouan

mercredi 11 novembre 2015

RIEUX

JEAN RIEUX
JEANNE ANDREUX

 Jean RIEUX(1847-1931) et Jeanne ANDREUX(1854-1937)

Les Rieux sont partis de Seix, en Arriège, France en 1887 vers St-Albans, Vermont, États-Unis, pour venir s'établir ensuite sur une terre du rang Staniford à Saint-André-Avellin, lot 646-8.  La famille Rieux y est recensée en 1891, 1901 et 1911 et compte cette année-là 4 enfants: Jean, Jeanne, Joseph et Alfred.
Jean Rieux et Jeanne Andreux ont été naturalisés canadiens en 1905.
Les Rieux cultivent la terre, chassent le chevreuil et produisent d'excellents fromages.
Pour sa part, Jeanne Andreux pourrait se vanter d'avoir accouché de nombreux enfants à Notre-Dame-de-la-Paix, entre 1899 et 1920, puisqu'elle était sage-femme de profession!
Henri-Paul Rieux(1925-215), petit-fils de Jean Rieux et Jeanne Andreux




LAVERDURE

FERDINAND LAVERDURE
VIRGINIE BEAUDRY




Ferdinand Laverdure marié à  Virginie Beaudry
 était cultivateur sur la côte William
à Notre-Dame-de-la-Paix en 1911, il possédait le lot 646-3, 
voisin des familles Whissel et Dinel. 
Devenu veuf en 1913, 
Ferdinand Laverdure se remarie avec Mlle Clara Bigras, en 1914,
fille d'Élie Bigras et de Marie Guertin.

GÉNÉALOGIE

Ferdinand LAVERDURE & Virginie BEAUDRY
2
Amédée LAVERDURE & Exupère ROY
3
Auguste LAVERDURE & Marguerite DUMONT
4
Jean-Baptiste JULET-LAVERDURE & Angélique DÉZIEL-LABRÈCHE
5
Jean JULET &Angélique RACETTE
de Metz, Moselle, France
Jean Julet est arrivé en Nouvelle-France avant 1757,
soldat des Compagnies Franches de la Marine. L'ancêtre de la famille Laverdure est originaire de la ville de Obrecht, commune de Hampont,  
du département de la Moselle, de la région de la Lorraine, en France.
Le patronyme de l'ancêtre a connu plusieurs variantes: Gillet, Juillet, Julet et Julepte.

Source Ancestry;https://sites.google.com/site/cocoarmande/ma-genealogie/les-laverdure-descendance-paternelle-1

SERVANT

FRANCIS SERVANT
LOUISA MAJOR
(Hugues Servant 1930-2013)

Bien installé dans la paroisse de Chénéville,
la famille SERVANT 
a vu un des ses fils venir s'enraciner 
à Notre-Dame-dela-Paix où il s'est bâti
 une confortable maison sur la rue Notre-Dame(anc. rue Principale).

M. Francis SERVANT, et son épouse, Madame Louisa MAJOR,
tenaient le magasin général avec tous les services
à Notre-Dame-de-la-Paix, au début des années 1930.
M. Francis SERVANT avait épousé Mme Louisa MAJOR, 
veuve de l'hôtelier
Damien QUEVILLON de Saint-Sixte(Qc), 
en 1924.

GÉNÉALOGIE
1
Francis SERVANT et Louisa MAJOR
(14-05-1924 / Chénéville, Qc)
2
François SERVANT et Georgina MALETTE 
(21-05-1883 / Chénéville, Qc)
3
Benjamin SERVANT et Lucie CHARLEBOIS
(8-09-1857 / Grenville, Qc)
4
Alexis SERVANT et Adélaide ROCBRUNE
(15-04-1823 / RIGAUD, qC)
5
Alexis SERVANT et Marie-Anne MALLET
(24-11-1794 / Vaudreuil, Qc)
6
Pierre SERVANT et Madeleine VINCENT
(21-02-1757 / Sainte-Anne-de-la-Pérade, Qc)
7
Pierre SERVANT et Anne BORDIER
de la paroisse St-Sauveur, à Blois, Loir-et-Cher, France

Blois, Loir-et-Cher, France

PROULX

CÉLESTIN PROULX
URSULE BIGRAS

Habitant du rang Thomas, concession 646 lots 5-6, à Notre-Dame-de-la-Paix, Qc, 
la famille compte 5 enfants en 1911.
Les Proulx-Bigras habitent une  modeste maison de bois.

ARBRE GÉNÉALOGIQUE
...
Célestin PROUX - Ursule BIGRAS
Félix PROULX - Clémence LAMPRON 
Antoine PROULX - Marie PAIEMENT
Antoine PROULX - Marguerite BRUNET
Jean-Baptiste PROULX - Marie BIROLEAU
Clément PROULX - Marie-Placide DUBOIS
Jean-Baptiste PROULX - Marie-Catherine FLEURY 
François PRÉAULX - Martine FERMIÈRE
de Pertuis, Bass-Bretagne, France


Source BMS2000;Généalogie des Français; PRDH

TREMBLAY-TESSIER

 HILAIRE TREMBLAY
YVONNE TESSIER

Au cimetière de Notre-Dame-de-la-Paix, Québec,
le monument funéraire de la famille
Hilaire Tremblay et Yvonne Tessier.

LAVERGNE

ALPHONSE LAVERGNE
LYDIA DESCHÂTELETS

(Maison Lavergne, Ripon qc)


La famille Lavergne quitte le canton de Ripon
pour venir s'établir sur une parcelle de terre dans le rang Thomas,
lotisement 646-1, paroisse de Notre-Dame-de-la-Paix, 
voisine des familles Legault et Sauvé, vers 1908.
Alphonse Lavergne, natif de Ripon, est cultivateur, sa femme Lydia,
et quatre enfants y seront recensés en 1911.

Les Lavergne repartent pour Ripon en 1912
et se retrouvent à St-Hyacinthe en 1921.

mardi 10 novembre 2015

ROBIN

THOMAS ROBIN

DÉLIA ST-PIERRE



Famille de cultivateurs provenant de la paroisse de Papineauville 
établie en 1906 sur une terre du rang Ste-Madeleine,
voisins des Cloutier et des Corbeil. 
La famille compte 5 enfants en 1911.

BOCK

CHARLES-ARISTE BOCK
DENISE VILLENEUVE





La famille Bock est établie sur le territoire de Notre-Dame-de-la-Paix depuis 1890
et M. Charles-Ariste Bock, cultivateur, fut élu le premier magistrat de la paroisse de 1902 à 1906.
Il est présumé être le fondateur de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Paix.

M. Charles-Ariste Bock est né le 22 avril 1851 à Sainte-Anne-des-Plaines, Québec; fils de Séraphin Bock et de Louise Prévost; décédé le 18 décembre 1908 à Papineauville, Québec. 
Charles-Ariste Bock avait épousé Denise Villeneuve, fille de Joachim Villeneuve et de Marguerite Coursol, le 14 octobre 1872 en l'église de Saint-Anne-des-Plaines, Québec.
À Chute-aux-Iroquois, Québec, paroisse fondée par le curé Antoine Labelle en 1878, M. Charles-Ariste Bock a tenu un magasin général durant quelques années, entre 1875 et 1889.  Il a aussi a été président des commissaires et secrétaire trésorier du canton Joly. En 1889, veuf depuis 12 ans, il se remarie à Papineauville avec Olivine Lauzon.
De ses 2 unions sont nés 18 enfants!

Daniel Bock, actuel maire de Notre-Dame-de-la-Paix, Qc